up the organization

Up the organization

Vers le haut de l'organisation

Bonjour Chers Leaders Audacieux . Aujourd’hui je nous invite à revisiter un des classiques du Leadership , Up the Organization : Comment arrêter d’étouffer les talents et d’étrangler les profits . Publié à l’origine en 1970, ce livre candide et provocateur à l’époque , mérite notre relecture aujourd’hui. Ce classique du Leadership a été commis par le fondateur d’Avis, Robert Townsend , président d’Avis Rent-a-Car de 1962 à 1965 lors du redressement qui a transformé Avis en une organisation de classe mondiale.

En voici un échantillon, 5 conseils simples et pratiques :

A propos des personnes : Pourquoi consacrer beaucoup d’ argent et de temps à la sélection de personnes alors que les personnes que nous avons recrutées ne cessent d’être sous-utilisées ? Apprenons à connaître nos collaborateurs :  ce qu’ils font bien, ce qu’ils aiment faire, quelles sont leurs faiblesses et leurs forces, et ce qu’ils désirent obtenir de leur travail. Et puis essayons de créer une organisation autour de nos employés, et arrêtons de les coincer dans des rectangles d’organigramme.

A propos de la délégation : Beaucoup d’entre nous délèguent du bout des lèvres ou délèguent peu sur des questions importantes . Aussi cela signifie que nous déléguons en priorité le travail chiant ! Un vrai leader fait autant de travail chiant que ses collaborateurs : A nous de trouver un moyen de le simplifier , voire de nous en passer totalement ou encore de trouver le moyen de le faire dix fois plus vite. En bon leader, déléguons autant de questions importantes que possible car cela crée un climat dans lequel les gens grandissent.

A propos du leadership : Le vrai leadership doit être au profit des collaborateurs, pas du seul enrichissement des dirigeants. Au combat, nous dit Townsend, les officiers mangent en dernier. Aujourd’hui, la plupart des personnes dans les grandes entreprises sont administrées et non managées. Les collaborateurs sont traités comme du personnel et non comme des personnes . Traitons nos collaborateurs avec intelligence et cœur .

A propos des récompenses : récompenser des performances exceptionnelles est important. Beaucoup plus négligé est le besoin tout aussi important de s’assurer que les sous  performants ne soient pas récompensés. Et Dieu sait que cela nous pend au nez chaque fois que nous n’osons pas recadrer et que nous cédons à la facilité.

A propos des compromis : Le compromis est généralement mauvais. Ce devrait être un dernier recours. Si deux départements ou divisions ont un problème qu’ils ne peuvent pas résoudre et que cela nous revient, écoutons les deux côtés, puis, contrairement à Salomon, choisissons l’un ou l’autre. Puis challengeons le ” gagnant ” : il a la lourde responsabilité que cela fonctionne.

Si vous souhaitez écouter un témoignage d’un leader qui a côtoyé Robert Townsend et mis en pratiques ses conseils , voici 12 mn de Bob Davids pour vous régaler

Voilà chers leaders audacieux , un témoignage et 5 des conseils simples et pratiques pour leader de ” Up the organization”. Pensez -vous qu’ils aient bien traversé le temps? Si, oui, alors savons nous libérer l’organisation qui permet de les faire vivre ? Dites – nous ce que vous en pensez .

A dimanche 12h12 pour un prochain numéro 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :