Bonjour cher leaders audacieux,

Voici en quelques rimes de quoi mettre un stop au ” trop bon, trop con “. 

Si vous pensez à quelqu’un à qui ce poème ferait du bien, envoyez- lui, il vous dira merci.

Si ça n’est pas déjà fait, abonnez-vous pour profiter d’autres nourritures qui vont lui succéder

Pendant longtemps tu as cru

Que pour bien être vu

Il fallait dire oui

Aux demandes d’autrui.

Un jour est arrivé

Où tu as découvert

Que ce chemin piégé

Menait à ton enfer.

A force de donner

Et ne rien demander

Tu t’es bien asséché

Oubliant qui tu es.

Comme une fleur en pot

Qui donne sans repos

Sans apport de terreau

Les fruits sont bien moins beaux.

Aurais-tu toi envie

D’aller vers cet ami

Vêtu d’habit de gris

Qui respire l’ennui ?

Non, tu préfères bien

Celui qui en chemin

Sait penser à son bien

Autant qu’il pense au tien.

Il est là rayonnant

Chauffant tous tes présents

Coulant de joie ici

Il invite à la vie.

Ose bien négocier

« Oui « et « Non » bien pesés

« Oui « au juste et au bon

« Non » à toutes prisons

Marie-Françoise  Courtade  

Voilà , chers leaders audacieux de quoi mettre un stop au trop bon, trop con : ne pas confondre bienveillance et complaisance.        

Si vous pensez à quelqu’un à qui ce poème ferait du bien, envoyez-lui, il vous dira merci.

Si ça n’est pas déjà fait, abonnez-vous pour profiter d’autres nourritures qui vont lui succéder

A dimanche 12H12 , pour une nouvelle inspiration qui vous aidera à libérer vos dons

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •