Mettre fin à la solitude du dirigeant..stop à solitude du dirigeant.en finir avec la solitude du dirigeant. Sortir de la solitude du dirigeant

Mettre fin à la solitude du dirigeant

Bonjour chers leaders audacieux.

Aujourd’hui, nous allons évoquer la solitude du dirigeant. Je nous invite à démasquer une cause fréquente et pourtant ignorée qui isole vraiment le leader engagé.

Pour l’aborder, je vais vous conter une histoire décalée. Elle nous permet de dévoiler un coupable sournois qui marche dans nos pas.

Vous êtes prêts ?

Allons y :

Il fait beau. Les vacances d’été sont enfin arrivées. Vous goûtez la volupté d’ une somptueuse villa. Vous l’avez réservée avec vos couples d’amis comme vous aimez le faire certains étés depuis que l’Ecole est finie.

En dernière année, Lucas parlait souvent de la façon dont il voyait son futur. La femme de sa vie y était belle, douce, intelligente, cultivée, entreprenante, prévenante, maternante, forte, audacieuse…. En un mot : Parfaite.

Il avait rencontrée Lucie, la lumière de sa vie.

Il y a quatre ans . Lucas vous avez rejoint avec Aurélie . En à parté, il vous avez confié qu’il avait quitté Lucie car elle était loin d’être parfaite : douce, jolie et cultivée mais manquant sérieusement d’ambition et de curiosité pour vivre à ses cotés. Alors qu’ Aurélie…

L’été dernier , Lucas avait quitté Aurélie, cette “business woman” tellement adepte du “job first” que rien ni personne n’existait à coté. Lucas était venu avec une nouvelle petite amie, Perrine. Contrairement à Aurélie, la jolie Perrine savait allier sa vie personnelle et professionnelle . Lucas vous disait que cette fois, il avait trouvé la femme parfaite. Quinze jours de vacances avec eux semblaient confirmer que vous les reverriez l’an prochain, chacun surement avec un anneau à la main.

Le soleil cogne . Voilà la voiture de Lucas. Vous êtes tous sur le perron pour les accueillir.

Lucas sort de la voiture. La portière coté passager reste muette. Pas de Perrine. Pas de nouvelle candidate au poste de “femme parfaite” que Lucas a ouvert depuis des années.

Marion, reine de la pratique des “pieds dans le plat” , balance un ” Pourquoi t’es plus avec Perrine ? Elle était pourtant parfaite pour toi !”

Lucas , la mine triste, les yeux cernés, la voix faible nous lâche du bout des lèvres :

” Elle m’a quitté il y a un mois. Oui , tu as raison Perrine était parfaite”

“Mais que c’est-il passé ? ” demande Marion intriguée

” Elle cherchait l’homme parfait.” répond Lucas dépité

Revenons à nos moutons : la solitude du dirigeant. Quel est cet ennemi qui emprunte sournoisement ses pas pour l’isoler définitivement ?

Cet ennemi , s’appelle ” jugement” . Tant qu’il sévit entre deux êtres, aucune alliance ne peut être :

  • L’impossibilité de parler de ses soucis à un tiers jugé trop ou pas assez….pour comprendre ;
  • Le risque-tentation d’ expliquer les difficultés business à cause de collaborateurs ” bras cassés”. Suivi de la démotivation de collaborateurs qui se sentent mésestimés ;
  • Et pour couronner le tout , la démission de jeunes si difficiles à recruter !!! Le risque de les voir s’en aller car la boite ou leur dirigeant n’est pas parfait …

Le jugement est l’ artisan sournois de l’isolement du dirigeant .

Puisqu’il est démasqué à nous de jouer : Dans nos entreprises, introduisons une nouvelle culture dans laquelle il sera évincé. En commençant par l’évincer de nos façons de penser 😉

A dimanche 12H12 pour un prochain numéro.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :