Bonjour chers leaders audacieux, je vous propose aujourd’hui une courte poésie qui donne une clé magique pour mettre fin à la ” victimite”. Lisez bien jusqu’au bout, car s’y trouve la question qui met fin à ces vampirisations du quotidien par ceux qui se plaignent sans fin. Si vous pensez que cette histoire peut être utile, faites là circuler à ceux qui pourraient en utiliser le secret. Si vous n’êtes pas encore abonné, faites le, vous serez les premiers à bénéficier d’autres astuces pour vous alléger la vie.

Connaissez-vous Alain

Qui bien souvent se plaint.

Tous les jours il rumine

Quelque chose qui le mine.

Vous le voyez souvent

Venir en déplorant

Que quelque chose ici

Lui gâche encore la vie.

Vous essayez mainte fois

De l’aider à faire des choix

Qui lui permettraient de sortir

De sa chambre aux soupirs.

C’est alors qu’il ressort,

Sa phrase, son trésor,

Son bouclier parfait

Pour surtout rien changer :

« Oui mais … »

Quand Alain se plaint

Il ne vous demande rien.

Si vous cherchez à l’aider

Il vous sort son « oui, mais … »

Chaque idée pour l’aider

Est à exterminer

Pour pouvoir conserver

L’intérêt accordé 

C’est du moins  ce qu’il croit

Si vous en restez là.

Mais je vais vous donner

L’antidote parfait.

Une plainte n’est pas une demande…

Une plainte n’est pas une demande ?

Une plainte n’est pas une demande !

Une plainte n’est pas une demande 😉

Alors tout le secret

Pour pouvoir avancer

Consiste à transformer

En demande ce qui est déploré.

Je vous laisse expérimenter

La question qui libère

De ces serres premières

Qui vous vampirisaient.

La prochaine fois qu’Alain

Vient et encore se plaint

Dites : «  Quand tu me dis ça,

Qu’attends-tu de moi ?»

Vous serez étonné

De la réaction hébétée

De quelqu’un habitué

Au déni de responsabilité.

Hors de sa victimite,

Plus d’espace à la fuite.

Mais place à la puissance

Qui fait qu’Alain avance.

Si cette astuce en poésie pour mettre fin à la ” victimite” vous plait, faites là circulez et abonnez vous, si ça n’est déjà fait, pour pouvoir découvrir d’autres bienfaits.

Rendez vous dimanche 12h12 pour une nouvelle parution.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •