Bonjour chers leaders audacieux, lisez ces quelques lignes pour découvrir la source la plus sournoise de conflit au travail. Vous saurez également comment l’éradiquer. Si cet article vous plait n’hésitez pas à vous abonner pour disposer gratuitement de ceux qui vont lui succéder. Si vous pensez qu’il peut servir autour de vous, distribuez-le avec générosité, votre environnement en sera bien plus gai.

Quelle est la source la plus sournoise de conflit au travail ?

 Il ne s’agit pas de sources communément connues comme : « On n’est pas d’accord sur l’objectif qu’on poursuit », « on n’est pas synchro sur les priorités opérationnelles », « on ne partage pas les mêmes valeurs », « nos personnalités sont très différentes et ce qui réjouit l’un agace l’autre et réciproquement ».

Je vais vous révéler une source bien plus sournoise qui fait que, en sa présence, les meilleurs amis du monde en arrivent à se disputer et parfois même ne plus se parler.

Laquelle est-elle ? Lisez bien ce qui suit, vous allez découvrir un trésor de sérénité et d’efficacité à retrouver où que vous soyez.

Si le conflit ne pas pas racine dans des différents de valeurs, de buts, de personnalités , de quelle source de conflit s’agit -il ?

Il s’agit de quelque chose qui vient frustrer la satisfaction de à notre premier besoin psychologique.

Si nous nous référons à un père des théories de la motivation, Abraham Maslow, notre premier besoin psychologique est notre besoin de sécurité.

Et savez-vous ce que, nous, les humains, avons trouvé de basique pour satisfaire notre besoin de sécurité ?

Il s’agit simplement de notre territoire. Dès que celui-ci est menacé, la colère et ses comportements agressifs associés sont enclenchés.

Au travail, les intrusions sur notre territoire sont nombreuses :

  • Notre bureau ou poste de travail et le matériel qui lui est associé « Grrrh ! Qui a encore pris mon agrafeuse ! ».
  • Notre territoire, c’est aussi notre emploi du temps « Grrh ! Qui m’a collé cette réunion mardi sans me demander mon avis ! »
  • Et bien sûr, notre territoire c’est notre job « Grrh ! de quoi, il se mêle, celui-là. C’est mon job ! ».

Avec les multiples évolutions de nos organisations ce dernier point, notre job, est systématiquement balloté. Si les définitions de fonctions sont claires sur le papier. La répartition des rôles et responsabilités est souvent peu claire sur les zones de recouvrement des missions de chacun.

Il suffit d’un rajout d’une mission transverse sur une organisation préalablement bien calée et voilà qu’en moins de deux, Julie et Claire qui étaient inséparables, en viennent à se disputer depuis que Claire a hérité d’un projet transverse à son unité et à celle dont Julie a la responsabilité

Le problème pour Julie et Claire, et plus largement pour leur environnement, est d’ignorer la source de leur conflit. Le jugement se porte sur les personnes et sur leur incapacité à bien relationner.

Nous sommes comme aveuglés par la cause relationnelle apparente et nous ne pensons pas une seconde à la cause organisationnelle qui sournoisement agit.

Aussi depuis trente ans que j’accompagne les organisations dans les changements, je ne compte plus les cas où les conflits interpersonnels ont été simplement réglés en clarifiant, avec un RACI, la répartition des rôles et responsabilités de deux intéressés.

Pour chaque étape de process où les deux fonctions sont concernées, le RACI, permet de clarifier :

  • Qui est responsable R . Celui sur qui on va taper sur les doigts si au final quelque chose ne va pas
  • Qui est acteur A. Celui qui fait , qui agit, qui produit.
  • Qui doit être consulté C. Celui dont l’avis éclairé doit être intégré
  • Qui doit être informé I. Celui qui a besoin de cette info pour pouvoir bien faire son propre boulot.

Ce n’est pas plus compliqué que ça !

Voilà, chers leaders audacieux, si vous avez des difficultés avec tel ou tel collègue depuis quelques temps, demandez vous , si par hasard il n’y aurait pas des recouvrements sur vos activités. Des rôles et responsabilités gagneraient-ils à être clarifiés? Alors profitez pleinement du RACI pour éradiquer la source la plus sournoise des conflits au travail que vous venez de démasquer.

Si cette astuce vous plait, n’hésitez pas à vous abonner pour profiter de celles qui vont lui succéder.

Si vous pensez qu’elle peut amener de la légèreté dans des ambiances plombées, n’hésitez pas à l’envoyer à celles et ceux que ça pourrait aider.

La source la plus sournoise de conflit au travail

A dimanche 12H12 pour un prochain rendez-vous

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •