Dynamique de l’entreprise apprenante

La dynamique de l’entreprise apprenante.

Bonjours chers leaders audacieux, je vous révèle aujourd’hui deux points clés pour booster la capacité d’apprentissage collectif de l’organisation.

Nous l’avons tous constaté, et en cette période plus que jamais : les réussites d’hier ne garantissent, en rien, les succès de demain. Un demain grandement incertain…Donc les compétences et parfois même la culture sont à faire évoluer.

Dans un parcours d’activités en montagnes russes, la capacité à changer facilement de braquet est une compétence à acquérir pour voguer vers le succès

Mais comment développer la capacité d’apprentissage collectif pour rester au top contre vents et marées ?

Deux points clés sont à garder en tête sur les modalités qu’il convient d’opérer.

Premier point clé : INSCRIRE L’ACTION DANS LA DURÉE

 Bien que tout aille très vite aujourd’hui. Il nous faut garder en tête quelques vérités comme : « Paris ne s’est pas fait en un jour ». Ou encore, même si on est pressé, on ne fait pas grandir une fleur en tirant dessus !!!

Il est des rythmes du Vivant qui sont immuables.

Et ne tombons pas non plus dans l’illusion qu’avec plus de moyens, il serait possible d’aller plus vite ! Le Vivant a ses raisons que les raisons économiques ne connaissent pas.

Vous en doutez ?

Alors donnez plus de moyens humains et financiers à une femme enceinte et dites-moi si vous obtenez qu’elle mette au monde en quatre mois un bambin en pleine santé ! 

Même si vous augmentez les ressources, certaines durées sont à respecter. Des rythmes naturels sont incontournables.

Alors que pouvons-nous faire ?

Eh bien : inscrivons les actions d’évolutions de compétences et de comportements….dans la durée. Mais pas n’importe comment. Justement pour ne pas perdre de temps !

Et le deuxième point clé va venir nous éclairer sur une manière efficace de procéder.

Deuxième point clé : UTILISER LA PLUS GRANDE VARIÉTÉ POSSIBLE DE MODALITÉS DE DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES dans le respect des 4 temps clés de la DYNAMIQUE D’APPRENTISSAGE COLLECTIF

Quand le diagnostic des écarts entre les compétences acquises et les compétences requises est fait, nous sommes en mesure d’établir le plan d’évolution des compétences.

Pour monter ce plan avec efficacité, il est utile de se rappeler les travaux des professeurs I. Nonaka et H. Takeuchi sur la dynamique d’apprentissage collectif. Vous en retrouverez les détails dans leur livre « La connaissance créatrice- La dynamique de l’entreprise apprenante », traduction française De Boeck Université 1997.

I. Nonaka et H. Takeuchi ont montré que l’apprentissage collectif est un processus circulaire, qui oscille entre individuel et collectif, savoir implicite et savoir explicite :

En effet, dans un premier temps d’apprentissage « je ne suis pas conscient de ce que je sais ou ne sais pas » (savoir individuel implicite). Dans un second temps, « je suis conscient de ce que je sais ou je ne sais pas » (savoir individuel explicite). Dans un troisième temps, « nous sommes plusieurs à partager le même savoir, et nous le savons » (savoir collectif explicite). Et enfin, quatrième temps, « nous sommes plusieurs à partager le même savoir, mais nous l’ignorons » (savoir collectif implicite). Ce dernier temps marque l’intégration en profondeur de ce nouvel apprentissage, au niveau de l’équipe, puis en spirale (qui reprend ces quatre temps) au niveau du service, du département, de l’organisation, de son environnement…

Quelles modalités pouvons-nous en tirer pour faire évoluer les compétences d’une population impactée de la même manière par un changement :

Au premier niveau d’apprentissage (savoir implicite individuel, chaque concerné par le changement est inconscient de ce qu’il sait ou ne sait pas) : Nous pouvons alors proposer aux intéressés d’apprendre de nouveaux éléments théoriques et pratiques, des savoir faire utiles pour réussir le changement visé. Dans ce cas, un séminaire de formation sera parfaitement adapté.

Mais , attention : c’est insuffisant. Rappelons-nous le point vu précédemment. INSCRIRE L’ACTION DANS LA DURÉE.

Passons donc logiquement aux autres niveaux d’apprentissage.

Au deuxième niveau d’apprentissage (savoir explicite individuel, chaque concerné par le changement est maintenant conscient de ce qu’il sait et de ce qu’il ne sait pas) : Permettons lui d’expérimenter, de confronter les nouveaux acquis théoriques à la réalité du terrain. Il pratique, ce qu’il a appris, pendant les intersessions du cursus d’actions de développement des compétences collectives.

Au troisième niveau (savoir explicite collectif, les intéressés partagent les mêmes savoir faire théoriques et en approfondissent ensemble la pratique ). Organisons des temps dans lesquels les outils , les expériences de terrain sont confrontés entre pairs et où les notions de départ sont approfondies. Cela peut se faire par ateliers thématiques, groupes d’échanges de pratiques, groupes de co-développement.

Au quatrième niveau (savoir collectif implicite, les nouveaux savoirs faire collectifs sont assimilés au point de les utiliser de façon inconsciente). Là, chacun doit jouer son rôle avec la plus grande efficacité et sérénité. Ici, le coaching et l’accompagnement individuel sont appropriés.

Dans ce processus, les modalités d’apprentissages sont variées. Et elles peuvent l’être encore plus : travail en binômes, participation à des conférences, lectures, auto-formation sur le net, tutorat, coaching d’équipe…

Pour être efficace, ce cocktail de modalités doit respecter les quatre temps de la dynamique d’apprentissage collectif de I. Nonaka et H. Takeuchi.

Voilà chers leaders audacieux, les deux points clés de la dynamique de l’entreprise apprenante à prendre en compte dans l’élaboration de votre plan de développement des compétences :

  • Inscrivez votre action dans la durée
  • Jouez un maximum la variété de modalités tout en respectant les quatre phases de la dynamique d’apprentissage collectif.

J’espère que ces deux points de vigilance vous seront utiles pour monter vos actions de développement des compétences . L’évolution collective des compétences est un atout clé de la conduite du changement en ces temps de mutation profonde que nous traversons.

D’autres articles sont à paraître sur le le thème du leadership et de la conduite du changement. Si vous le souhaitez, vous pouvez récupérer gratuitement mon manuel pratique pour réussir un changement collectif . Il est téléchargeable dans la barre latérale de la page de cet article sur le blog leadership-et-conduite-du-changement.fr (ou en fin de page si vous consultez cet article sur votre smartphone).

A dimanche 12H12, pour un prochain Numéro. 😉

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :