Changement durable réussi

Rendre un changement durable, à titre personnel.

Chacun de nous a pris plusieurs fois dans sa vie des décisions de changement, genre « à partir de maintenant, je délègue plus », « je prends un temps une fois par semaine pour développer mes collaborateurs » ou encore des résolutions du type « jour de l’an » : cette année « je fais du sport », « j’arrête de fumer », « je ne laisse plus traîner mon administratif » … Vous avez vécu l’enthousiasme des premiers moments et puis tout et redevenu comme avant,

ou presque … car au passage, cet « échec » a abîmé notre estime de soi.

Nous avons pu observer que les changements que nous initions sont bien plus souvent temporaires que permanents.

Dommage ! Ils allaient tellement dans le bon sens, tant pour nous que pour notre environnement !

Comment rendre un changement durable ? 

Je vous partage et commente ici les clés pour rendre un changement durable que Anthony Robins nous livre dans son livre « L’éveil de votre puissance intérieure »

Les trois principes de base d’un changement durable :

La course d’appel pour l’envol vers un changement durable est en trois temps :

1 Elever nos attentes : souvent le poids de la routine a élimé nos attentes. Avec elle, nos ambitions et notre combativité se sont envolés. Nous ne savons plus où nous avons rangé le courage d’oser être nous même et de vouloir le meilleur pour nous. Souvent anesthésiés par un rythme effréné nous ne prenons même plus le temps d’y penser !

Il est temps de nous asseoir, de respirer et de nous redemander quel changement durable nous avons profondément envie d’opérer.

2 Changer nos croyances : Nos croyances, ce que nous pensons du monde, ce qui nous parait possible ou impossible, ce que nous pensons être capable ou pas d’atteindre, sont des réalités virtuelles qui peuvent nous limiter… Virtuelles ? Vous avez dit virtuelles ? !!!

Si nous élevons nos attentes et ne changeons pas nos croyances, alors il va nous être extrêmement difficile de réaliser nos rêves. Dès que nous aurons réveillé la Belle au bois dormant de nos attentes, la méchante sorcière « Ouimé » va venir l’empoisonner. « Oui , mais ce n’est pas le moment ! » , « Oui, mais c’est pas possible ! », « Oui, mais c’hui ‘ pas capable ! »

Il est temps ne nous rappeler et de réciter le mantra «  ils ne savaient pas que c’était impossible , alors ils l’ont fait ! »

3 Changer sa stratégie.

Une fois nos attentes relevées, le plafond de verre de nos croyances explosé, il nous faut choisir la stratégie adaptée.

Une méthode simple et efficace consiste à s’inspirer de ceux qui réussissent dans le domaine sur lequel nous voulons changer. En regardant leur expérience, les moyens et méthodes qu’ils utilisent, en les ajustant à notre tempérament et personnalité, nous avancerons plus vite et avec un minimum d’effort. Les gens qui nous entourent sont de vraies richesses si nous osons pratiquer la «  jalousie admirative », comme aime l’appeler Bernard Leblanc Halmos, père fondateur de l’Ecole du Génie Mutuel. Au-delà des gens qui nous entourent, nous vivons une époque incroyable, nous avons des milliers de témoignages dans notre poche. Notre smartphone est une véritable taverne d’Alibaba où scintillent des expériences et des connaissances, en- veux-tu, en- voilà !

A y regarder de plus près :  rien ne nous empêcherait d’ appliquer immédiatement les trois principes d’un changement durable …ET POURTANT ! La réalité est tout autre …sinon vous n’auriez pas lu cet article jusqu’ici 😉.

 

Le point clé pour réussir un changement durable :

Tony Robbins insiste sur un point libérateur : « PASSER A L’ACTION »

Très souvent nous savons ce qu’il nous faut faire pour atteindre nos objectifs. (Personnellement je sais très très bien ce que j’ai à faire pour perdre mes kilos en trop ! ) Finalement nous sommes assez peu à mettre en pratique ce que nous savons qu’il faudrait faire .

SAVOIR N’EST PAS SUFFISANT, IL FAUT AGIR !

Et pas n’importe comment : avec des actions différentes ! N’oublions pas que nous voulons changer ! Alors pour obtenir des résultats différents , il faut des actions différentes. CQFD !

La principale erreur qui mine le passage du changement durable :

L’erreur qui mine le passage du changement durable est encore une croyance. La croyance que seule la volonté suffit.

Nous disposons d’un réservoir limité pour notre force de volonté. Nous tapons dans cette réserve à chaque petite décision ou effort de notre part. Par exemple, l’expérience a démontré que si vous voulez faire chuter les résultats d’un test, il suffit de mettre à coté du candidat une boite de chocolat et de lui demander de ne pas y toucher avant la fin du test. Sadique, non ?!

Quand on a vidé notre réservoir de force de volonté, il nous faut du temps pour le remplir à nouveau.

Si nos bonnes résolutions nous paraissent trop ambitieuses pour qu’on puisse les tenir, notre croyance de cette difficulté va gagner le bras de fer contre notre volonté. Et nous  retomberons dans nos anciennes habitudes.

Résultat : découragement, déception, perte d’estime et de confiance en soi … ! Pas joli tout ça !

Une stratégie efficace pour enjamber le passage miné du changement durable :

Pour enjamber le passage miné du changement durable nous pouvons jouer sur notre perception de ce qui est agréable ou désagréable.

Chercher le plaisir et fuir la souffrance est une base qui sous-tend nos motivations. Nous n’avons pas tous la même définition et la même perception  du plaisir et de la souffrance. Si vous n’être pas sportif et que vous avez un ami coureur de fond, vous comprenez aisément cette différence, voire cette inversion de perception .

Un mix de croyances liées à notre éducation et au modèle sociétal dans lequel nous baignons, doublé de l’historique de nos expériences plus ou moins heureuses a fondé  nos associations inconscientes entre les actions et leur perception en termes de plaisir ou souffrance. Notre inconscient nous guide vers ce qui est censé nous apporter du plaisir et nous pousse à éviter ce qui risquerait de nous amener de la souffrance. En tout état de cause ce qui oriente notre vie est ce à quoi nous associons le plaisir et ce à quoi nous associons la souffrance.

Alors , …mais oui, … mais c’est bien sûr !…il nous suffit de créer de manière consciente ces associations : action- plaisir, action- souffrance.

Si nous associons un plaisir profond à un nouveau comportement, nous allons aller le rechercher le plus souvent possible.

Pour conditionner nos corps, cerveau et émotions pour associer une action à un plaisir, nous pouvons accélérer le processus par de l’auto -hypnose. Je vous conseille le très bon livre sur le sujet, écrit de façon très didactique par le praticien chevronné, Henri Baldin Bressot. Vous allez être surpris par les incroyables capacités dont vous disposez et que vous n’avez pas encore exploitées.

Pour passer à l’action et réussir un changement durable quatre points peuvent nous aider :

  • La conscience que nous pouvons changer MAINTENANT. Nous avons tous au moins une expérience où nous nous sommes dit : « Stop, ça suffit ! », et avons changé sur un point radicalement. Que nous ayons arrêté le sucre dans le café ou mis fin à une relation toxique, ou autre, si nous avons réussi une fois, nous pouvons apprendre à le faire à nouveau
  • La conscience que nous sommes le seul responsable du changement nous concernant…. Plouf , plouf, plouf ! Ça sera toi …qui t’en occupera !
  • La conviction que ce changement est bon et juste pour nous
  • La conviction que nous avons la capacité d’y arriver

 

Pour booster notre passage à l’action et réussir un changement durable une technique infaillible va nous aider :

Utiliser nos émotions.

En effet notre comportement n’est pas dicté par nos capacités intellectuelles et nos habilités mais par notre état émotif. L’école nous a habitué à utiliser notre intelligence , notre cerveau. Personne ne nous a habitué à utiliser nos émotions.

Chouette ! Un pan de possibles s’ouvre à nous !

Quand vous prononcez « émotions », vous entendez « motion » = mouvement. Et oui là est la clé , dans notre mouvement. Notre petit corps, va s’avérer, encore une fois , un complice fabuleux. Mouvement et émotion sont intimement liés .

Souriez, …allez ! Souriez, là, maintenant, pour de vrai !…au bout de quelques secondes votre état intérieur est modifié. Vous voyez, sentez, entendez ce que je veux dire 😊. Offrez -vous le temps de le faire pour en bénéficier.

Alors , il ne vous reste plus qu’ à décider de votre courte chorégraphie personnelle qui vous permet de créer de la confiance, de l’énergie et de la bonne humeur. Créez un petit rituel, bien à vous, qui peut même être en chanson. Trois claquements de doigts…Vous lever, vous étirer avec vos doigts en V… Allez ! place à votre imagination. Mouvements et émotions sont liés, il suffit d’en profiter !

 

Je résume les clés pour réussir un changement durable :

  • Commencez par réveiller par amour la belle au bois dormant de votre potentiel
  • Percez le plafond de verre de vos croyances limitantes
  • Inspirez-vous de ceux qui ont réussi ce que vous voulez
  • Passez à l’action
  • Allez au-delà de votre seule volonté pour changer durablement
  • Conscientisez les croyances de plaisirs ou souffrances liées au changement
  • Reprogrammer les associations action-plaisir, souffrance-plaisir
  • Conscientisez que tout est possible maintenant et que vous en êtes le seul responsable
  • Utilisez vos mouvements pour disposer de confiance, d’énergie et de bonne humeur pour réussir

Cet article vient rejoindre  ses petits copains du Top 50 des astuces pour responsable efficace et serein. Si cet article vous a apporté quelque chose d’utile et juste pour vous, merci d’en faire profiter ce que vous vous aimez . Partagez sur vos réseaux . Je vous en remercie par avance. Je vous embrasse.

 

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.