Esprit outils de leadership et de conduite du changement – Une nouvelle rubrique est née

Pourquoi réduire L’Esprit à la Lettre , où ici, aux outils de leadership et de conduite du changement ?

Sur un banc, au soleil, cet été, dans un lieu improbable, deux consultants discutent outils de leadership et de conduite du changement. Ils se découvrent une même passion. Celle de l’ utilisation ouverte des outils. Celle où la Lettre , s’efface sous l’Esprit. Ainsi des outils connus dans des espaces limités peuvent offrir ailleurs leur valeur ajoutée.

Par exemple , des méthodes et des outils de leadership et de conduite du changement déployées dans l’ industrie, ont beaucoup d’efficacité et de sérénité à apporter dans les Services, dans la Fonction Publique… Et même sans aller jusque là  : leur Esprit est déjà utile en se l’appliquant à soi. Et vice et versa.

La décision est prise, des articles fuseront et ouvrirons de nouveaux horizons.

On n’arrête pas l’ “Esprit “des outils leadership et conduite du changement. Toutes vos adaptations dans vos univers particuliers sont un régal à partager : Mille et une versions de la “Lettre” sont bienvenues dans les commentaires ci-dessous.

Très bientôt , nous allons retrouver Florent Maréchal  . Il ouvre la danse des outils de leadership et de conduite du changement avec : ESPRIT SMED.

 

 

L’ Ecole du Génie Mutuel, vous connaissez ? Un patron nous en parle.

Le Génie Mutuel à l’oeuvre : Frédéric Lamy, Directeur Général de Leroy Merlin Roumanie dit ” Merci “.

Quand le Génie Mutuel se met en mouvement , alors les habitudes , les ” à nouveau” ouvrent vraiment vers un NOUVEAU, vivant , enthousiasmant porteur de pleins de changements…

Il n’est pas si fréquent qu’un Patron, prenne spontanément le temps de faire une vidéo pour dire merci suite à un accompagnement du changement.  Frédéric Lamy , Directeur Général de Leroy Merlin Roumanie est de ceux qui savent que la Gratitude en acte est un ingrédient du succès et aussi …https://www.dropbox.com/s/6pa2i65drmqet54/Frederic_Lamy_burtiera.mp4?dl=0

Mais qu’est L’Ecole du Génie Mutuel ?

Bernard Leblanc Halmos , son Fondateur, s’ ingénie depuis des années à partager  :  ” Le génie mutuel en murmuration . . .*

* Murmuration : Mot d’origine anglaise décrivant les mouvements des oiseaux migrateurs style étourneaux. Vols à la fois libres et harmonisés. Les fonctionnements “en murmuration” est le symbole même du changement de paradigme comme de gouvernance.

 L’École du Génie Mutuel est un creuset d’entraînement pour des managers en mutation, des coachs en transition, des responsables d’avenir en formation, des accompagnateurs d’évolution… tous candidats au changement.

Les méthodes et le pratiques du vol groupé et les techniques de l’élan créateur en esprit start-up… sont autant de “protocoles de décollage” à découvrir et à exercer, pour se renouveler dans ses activités personnelles et professionnelles.

Chez Alliance Management , l’ Ecole du Génie Mutuel est un de nos lieux de ressourcement, de déploiement, de co-création , au service de nos clients. Nous ne pouvons que vous encourager à vous en délecter.

Faire face à une agression non fondée-Stop au terrorisme relationnel- épisode 2 et astuce n°7

Comment faire face a une agression non fondee.

Dans l’ épisode précédent nous avons suivi l’ altercation d’ Alice et Charlotte, sa collègue. Alice a tenté de faire face à une agression non fondee…

Rappelez – vous . La  réunion  avait été … bizarre . Bien démarrée par une super créativité, elle avait fini en jus de boudin. Les multiples freins et critiques de Charlotte avaient eu raison de l’efficacité et de la sérénité de l’équipe .  Plus tard Alice voulu comprendre sa collègue. Elle alla la voir. Charlotte se plaignit alors d’ être victime du rejet de ses collègues … Alice, à mille lieux de cette intention, n’en revenait pas !!!  Charlotte avait construit une réalité virtuelle dans laquelle Loïc, Anaïs et Alice étaient des salauds qui la mettaient de côté. Un film catastrophe dans lequel elle habitait depuis plus de trois semaines. Au fil du temps la vie y était devenue irrespirable. Les faits qui avaient prévalus à l’édification du scénario étaient exacts . Tout le reste était pure invention sur base d’ interprétation.  De l’intérieur du film de Charlotte, tout ce que pouvait faire ou dire Alice, Loïc et Anaïs était retenu contre eux . Frustrant ! Agaçant ! Exaspérant !!!! Alice, la bienveillante, tenta quand même quelques explications pour aider Charlotte à revenir à la raison .

 17 h 45 . Après le touchant plaidoyer d’ Alice, Charlotte, froide et fermée, lance un ironique : ” Ok, on va dire qu’il y a eu un malentendu …”. Ces mots tombent comme la lame de la guillotine sur une discussion condamnée d’avance !  Alice repart dans ses pénates, dépitée. Elle se concentre pour avancer sur ses propres dossiers qui ont pris un sacré coup de ralenti cet après midi. Son énergie a été vampirisée à essayer vainement de faire face à une agression non fondée.

19 h. Alice est dans les bouchons. La  pluie sur le pare brise et le grincement rythmé des essuies glaces rajoutent à la morosité. L’été est en train de se carapater à la vitesse grand V.  Alice repense à Charlotte. Elle est partagée entre colère et tristesse. Charlotte a frappé fort. Alice, pour qui l’harmonie est si précieuse, est mal, mal, mal…  ” Brehhh. Il fait froid “. 

Le visage fermé de Charlotte et son ” On va dire qu’il y a eu un malentendu”   hantent Alice .

“Quelle connasse ” se dit-elle. “On fait tout pour lui faciliter la vie et voilà comment elle remercie ? De toute façon, à ce petit jeu , elle va perdre ! Elle va finir par se mettre tout le monde à dos. Après tout, je m’entends bien avec Loïc et Anaïs. Si elle veut s’isoler, c’est son problème “. L’ amertume sèche sa gorge. Tous les coups tordus de Charlotte se bousculent à la porte de sa mémoire. Il  est plus que tentant de couper les ponts . Quand on est con, on est con ! Et le temps ne fait rien à l’affaire… comme le dit la chanson.

Le bouchon se délie, le trafic reprend. Enfin !

” Demain , je fais comme si rien ne s’était passé, on verra bien.” Oui mais voilà : ” Si  Charlotte fait bande à part, continue son délire, elle va nous pourrir toutes les futures réunions du projet Renouveau ! ” Et ça, Alice n’en veut pas !!!

Alors Alice essaye de se raisonner. Charlotte n’est pas QUE conne. Elle est intelligente, efficace et connait bien son job. Quand elle ne se fait pas de cinéma, elle est même une excellente collègue, capable d’un humour à faire pleurer de rire tout le service.

” Mais comment lui parler ? Tout est déformé ! ”

La radio, écoutée machinalement, diffuse le blabla d’une émission prise de tête quand Alice entend : ” Quelque soient les démentis de son interlocuteur, le sujet les interprète à la faveur de sa croyance.” La voix suave de l’animatrice  enchaine ” Merci Docteur Spouts, d’ être venu nous parler aujourd’hui du syndrome de Clérambault, appelé aussi Erotomanie.”

” ??!???” La curiosité d’ Alice est piquée au vif. Ce soir, si la fatigue n’a pas raison d’elle,  elle ira faire une virée sur le net pour voir si ce syndrome peut la mettre en chemin vers des solutions appropriées.

Trois kilomètres plus loin.

Alice revoit le visage de Charlotte , son expression, elle réentend le ton de sa voix . Il n’y a aucun doute ” En plus , Charlotte est vraiment convaincue que sa vérité est La Vérité !!!”

En passant devant le radar de la sortie  10 du périphérique, un flash tilte, non pas sur le radar mais dans l’esprit  d’ Alice : ” J’ai une idée  :  Charlotte interprète les faits à sa façon. Elle se raconte une histoire où Loïc , Anaïs et moi , on est des méchants. Même si c’est faut, je suis blessée à chaque fois. Aussi, la prochaine fois que Charlotte repart dans un délire , je commence par me protéger. Je mets un édredon virtuel entre elle et moi  avec la technique suivante. Pour tous les faits , je répondrais : ” C’est exact ! ” et pour tous les jugements , opinions, croyances, je répondrais ” Tu peux le voir comme ça ! ” ou encore ” C’est une façon possible de voir la question” . 

Le portail automatique s’ ouvre. Enfin à la maison !

Alice est soulagée . La dernière réplique qu’elle vient d’imaginer est une bombe. Elle est de nature a éradiquer le biais que prend Charlotte pour transformer son point de vue, sa vérité en… LA Vérité.  Dire ” Tu peux le voir comme ça” , revient à dire clairement qu’on peut aussi le voir autrement. ” C’est GENIAL !!!” se dit Alice dans un élan de joie. ” Avec ces quelques mots, un zoom est fait sur sa vérité qui n’est pas la seule, l’unique , la véritable Vérité.

“Vivement demain pour tester” se dit Alice.

Rendez- vous au prochain épisode , pour voir si cette brillante idée de génie , cette technique de l’ Édredon ( Astuce n°7 🙂 ) , évite à Alice des ennuis. Pourra-t-elle cesser de se faire vampiriser pour faire face à des agressions non fondées de Charlotte .

 

 

Blockchain…plus qu’un changement : une révolution

Dans notre rubrique : 2030 , l’ Odyssée de l’Entreprise, abordons aujourd’hui la question de la Bockchain.

Une blockchain publique peut être assimilée à un grand livre comptable public, anonyme et infalsifiable.Imaginez « un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible.” C’est ainsi que le mathématicien Jean-Paul Delahaye nous image la blockchain.

Si nous en parlons dans cette rubrique , c’est que selon , nous . Il y a là une révolution potentielle de notre économie , de nos entreprises. Avec des champs d’exploitation sont immenses : banques, assurance, immobilier, santé, énergie, transports, vote en ligne… De façon générale, des blockchains pourraient remplacer la plupart des « tiers de confiance » centralisés (métiers de banques, notaires, cadastre,…) par des systèmes informatiques distribués.
En effet ses applications sont :

  • le transfert d’actifs (utilisation monétaire, mais pas uniquement : titres, votes, actions, obligations…),
  • la blockchain en tant que registre : elle assure ainsi une meilleure traçabilité des produits et des actifs,
  • les smart contracts : il s’agit de programmes autonomes qui exécutent automatiquement les conditions et termes d’un contrat, sans nécessiter d’intervention humaine une fois démarrés.

Nos organisations vont en être bouleversées et cela ne manquera pas d’impacter le leadership et la conduite du changement..évidemment.

Mais de quoi s’agit-il concrètement ?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (définition de Blockchain France).
La première blockchain est apparue en 2008, au moment de la crise financière et du risque d’effondrement du système, avec la monnaie numérique bitcoin, développée par un inconnu se présentant sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto. La Blockchain en est l’architecture sous-jacente.

Les transactions effectuées entre les utilisateurs du réseau sont regroupées par blocs. Chaque bloc est validé par les noeuds du réseau du net. Une fois le bloc validé, il est horodaté et ajouté à la chaîne de blocs, d’ où son nom. La transaction est alors visible pour le récepteur ainsi que l’ensemble du réseau.

Bien évidemment, tout n’est pas encore calé. En effet les promesses de la Blockchain doivent encore lever plusieurs défis et drepousser les  limites de systèmes conçus en dehors de son concept (économiques, juridiques, de gouvernance, écologiques…)

Aussi, cette révolution n’a pas encore touché nos organisations, mais peut être est il temps de s’y préparer.

A un prochain post de notre rubrique , 2030 l’ Odyssée de l’Entreprise.

En attendant , voici une vidéo explicative

Stop au terrorisme relationnel

Qu’est ce que le terrorisme relationnel ? Une petite histoire pour le situer :

Aujourd’hui Alice est partie déjeuner avec deux collègues Loïc et Anaïs . Il fait beau quand elle rentre au bureau. Alors qu’elle franchit la porte du bâtiment principal, un oiseau siffle un truc qui ressemble a ” Let it be “. Le  hall d’entrée sent un mélange de roses et de lys. Alice aperçoit  les coupables posés dans un vase sur le comptoir de l’accueil visiteurs. Alice  sourit. Elle est d’humeur joyeuse pour entamer un après-midi chargé.

14 h 30 : Réunion ” Projet Renouveau” en salle de Direction. Fauteuils en cuir et bon café continuent de l’égayer.  Alice est enthousiaste à l’idée de travailler avec ces trois collègues  Loïc, Anaïs et Charlotte .

Alice a toujours été impressionnée par l’ incroyable capacité de travail de Charlotte. Elle se contente facilement d’ un sandwich entre midi et deux . Elle dit  apprécier le temps de calme du repas pour avancer sur ses dossiers sans être dérangée. Depuis trois semaines, Charlotte semble particulièrement affairée. Elle a les yeux rivés sur son écran d’ordinateur et ses doigts ont entamé un véritable marathon sur son clavier.

14 h 45 :  Les échanges vont bon train. Les idées se confrontent, rebondissent, s’enrichissent. Charlotte, elle, ne parle pas. Dans une explosion de créativité , émerge une idée que tous trouvent géniale …. exceptée Charlotte.

Pendant plus d’une heure, chacun a tour de rôle argumente sur les vertus de  cette nouvelle façon d’opérer. Charlotte voit  systématiquement le verre à moitié vide. Elle contre. Elle juge. Elle nie.  Elle finit par balancer des piques vachardes.

16 h La réunion se termine en jus de boudin . Bilan : rien de décidé. La bienveillante Alice repart avec l’ étiquette : naïve. Loïc, le créatif de la bande, a un nouveau titre : ” hurluberlu”. Et la rigueur méthodique dont fait preuve Anaïs , lui vaut un ” qu’est ce que tu es chiante, ma pauvre fille !”

16 h 05.  Les doigts de Charlotte ont repris leurs marathon sur son clavier d’ordinateur. Alice  est plombée. Elle a très mal vécu les deux heures précédentes. Malgré la pile de travail qui l’attend, elle décide d’aller parler à Charlotte.

16 h 10. Voilà Alice devant la porte vitrée du bureau de Charlotte. Les stores a demi-baissés laissent le soleil dehors. Le clic-clic continu des touches du clavier élèvent une muraille virtuelle. La montagne de dossiers posés sur le bureau complètent la fortification.

16 h 11. Alice pousse timidement la porte

Alice : ” Je peux te parler ?”

Charlotte : ” Ah ! Ça  y est !……………….. Je ne pue plus de la gueule ! ”

Alice sidérée : ” ??? ”

Le clic-clic  reprend en continu.

Alice reprenant ces esprits : ” Mais pourquoi dis-tu ça ?! ”

Charlotte lâchant son clavier, le visage déformé par la colère retenue : ” Oui, parfaitement ! Je pue de la gueule ! Vous me mettez en quarantaine ! “.

Alice : ” Mais qu’est ce qui te fait  imaginer ça ? ”

Charlotte: ” Oh ! Fais pas ton cinéma de sainte ni-touche !”

Alice : ” Charlotte, j’ insiste : qu’est ce qui  te fait penser qu’on te met en quarantaine ?”

Charlotte : ” Vous mangez tous les jours sans moi ! ”

Alice : ” Mais , c’est toi, qui nous a dit que tu préférais…”

Charlotte, lui coupant la parole : ” Ne me la fais pas à l’envers ! Je vois bien que vous attendez que je sois concentrée sur mon écran pour partir discretement ensemble , sans que je vous vois ! ”

Alice : ” Mais tu es toujours rivée à ton écran ! ”

Alice se rend compte qu’elle se justifie d’un truc qui n’existe pas : ” Et de toute façon , ça n’est pas le sujet ! ”

Charlotte: ” Si c’est le sujet, je ne suis pas dupe : Vous me rejetez ! Je me  sens trahie et humiliée. ”

Alice est démunie. Elle pour qui le respect, l’écoute et la bienveillance sont les  valeurs qui guident sa vie et fondent ses actes.  Comment va-t-elle gérer cette situation ?

Rendez- vous dans le prochain article pour en savoir plus.

 

Digital et management- 3 facteurs de réussite

Le digital est-il déjà bien en place dans la société d’aujourd’hui ?

 En aout 2012, j’étais en plein centre de León en Espagne devant la vitrine d’une boutique de souvenirs, il y avait là plusieurs plaques métalliques gravées de sentences diverses et variées, quand l’une d’elle attire mon attention. Immédiatement je la partage avec une certaine malice à mon mari :

« No necesito Google, mi marido lo sabe todo ! » ( Je n’ai pas besoin de Google, mon mari sait tout ) .

Google est devenu un réflexe pluri quotidien pour nombre d’entre nous. Au-delà des moteurs de recherche, les réseaux sociaux sont des vecteurs extraordinaires de liens et de diffusion de l’information et de la connaissance, les achats ou réservations en ligne sont monnaies courantes …et en 2017, pour la première fois  les déclarations d’ impôts numériques supplantent les déclarations papier. Je ne parle même pas de nos capacités augmentées avec un simple smartphone dans la main !

Oui ! Le digital s’est infiltré dans les recoins de notre quotidien individuel.

Sur le plan collectif, le digital facilite les solutions de partage de ressources individuelles. De nouveaux modèles économiques fleurissent. De nouveaux gisements économiques (AirBnB, BlaBlaCar, Uber) déstabilisent les modèles anciens. Nous ne parlons même pas de la révolution future de la Blockchain.

Dans l’industrie, les services, les solutions digitales, les robots questionnent la notion même de Travail…

En fait la magie du digital, le numérique (en français), réside dans sa capacité de nous libérer des contraintes de l’espace et du temps, de faciliter la mise en lien et de faire  de chacun de nous des « professionnels augmentés ». Mais pour bénéficier des avantages du digital, il est important de nous libérer des anciens paradigmes, à commencer par nos paradigmes relatif  au leadership sans quoi nous ne verrons que le côté obscur de sa force.

En effet, la lame de fond du digital se matérialise par des changements profonds de paradigmes tant individuels que collectifs.

Un paradigme est un ensemble de règles, de méthodes, de valeurs qui fondent notre efficacité, notre réussite dans un contexte donné. Par exemple le paradigme de la lecture rapide nous permet de lire et mémoriser un texte quand un enfant de CP est encore en train d’en ânonner les premiers mots.

D’un autre coté un paradigme nous coupe de la perception ce qui n’est pas normal dans le contexte ancien. Par exemple, l’enfant de CP lira un mot qui aura été doublé par erreur alors que l’adulte aux prises au paradigme de la lecture rapide ne verra pas le même mot doublé par erreur (exemple : un oiseau dans la la main).

On reconnait un changement de paradigme quand la liste des attributs relatifs à un sujet sont remplacés par leurs opposés.

Je vous joins ici deux planches relatant des changements de paradigmes que j’évoquais lors d’une conférence .

 

 

 

 

Dès 2003 , le sociologue Alain Mermier, qui régulièrement passe la société française au crible de sa sagacité, relevait dans son ouvrage Francoscopie le paradigme ci dessus , qui à l’époque montrait le changement de dominance entre le collectif et l’individuel.

En 2013,  le prospectiviste Marc Halevy sillonnait la France et partagait ses constats lors de conférences :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous vivons une époque incroyable de changement de paradigme économique qui arrive tous les 400 à 500 ans. Tout est à réinventer !!!!

Seul notre attachement à l’ancien paradigme , ici la courbe rouge nous fait crier à la crise et  nous effraye.

En entreprise de nouveaux modèles managériaux et organisationnels sont stimulés par ces changements  et vectorisés notamment par le digital.

Coté pile , avec le digital , le client «  rentre » dans les processus internes. Un DSI d’un collectivité territoriale cliente me faisait part de la révolution engendrée. Les dysfonctionnements dans le flux de traitement sont aujourd’hui «  dramatiquement » transparents pour les usagers.

Coté face , avec le digital , la liberté d’initiative individuelle et le monde du « co » ( cocreation, cooperation, collaboration…)  sont boostés à condition d’adapter l’organisation et le management( encore aux prises aux paradigmes de la courbe rouge). Le phénomène de l’  « entreprise libérée » participe de ce mouvement.

 N’ y a-t-il pas là une formidable opportunité d’ évoluer. Le digital ne va t il pas nous aider à mettre en mouvement le changement du management , l’ entreprise apprenante ?

L’ enjeu d’un changement de paradigme consiste à vivre le nouveaux, libérés des habitudes liés à l’ancien. Exactement comme lorsqu’on fait du développement international dans un pays d’une culture très très éloignée de la nôtre. Dans ce cas, notre premier job consiste à oublier tout ce qu’on sait, sous peine d’être rapidement hors jeu.

D’ailleurs quand on parle du digital, le changement ressemble plus à un débarquement sur autre planète que dans un autre pays.

Ne trouvez-vous  pas génial de retrouver l’esprit neuf du débutant, dans lequel existe infiniment plus de possibilités que dans celui de l’expert ?

« L’esprit du débutant est vide, libre des habitudes de l’expert, prêt à accepter, à douter, et ouvert à toutes les possibilités. C’est le genre d’esprit qui peut voir les choses telles qu’elles sont, qui, pas à pas et en un éclair, peut saisir la nature originelle de toute chose. C’est la pratique de l’esprit zen ». Shunryu Suzuky

Bref ! Nous pouvons changer en intégrant le numérique et en restant zen 😊 !

Concrètement : Soyons vigilants à faire autrement qu’« un peu plus de la même chose grâce au numérique » :  osons innover. Pour former nos collaborateurs, par exemple le faire « un peu plus de la même chose », reflexe de la courbe rouge, peut se traduire par du blended learning standardisé pour faire plus, plus vite , moins cher et surement pas mieux .

Surfons plutôt sur la courbe verte et nous réussirons autrement le plus, plus vite, avec moins et MIEUX. Imaginons par exemple un enrichissement croisé des virtuosités individuelles. Boostons le co développement virtuel en jouant un mix de  social learning et de réunion en ligne.

Pour améliorer la transformation numérique du développement de nos collaborateurs, les valeurs de la courbe verte vont nous guider !

Vous commencez voici quelques trucs et astuces que nous pouvons partager.

Dans nos actions d’accompagnement du changement, nous coconstruisons des solutions sur mesure avec les DRH et les responsables formation et les experts internes . Depuis 2016, nous cherchons avec eux à créer de la valeur ajoutée à nos interventions via  le digital. Nos constats dans ce domaine ouvrent également la voie de bonnes pratiques pour conduire le changement en matière de leadership.

Voici ce qui nous parait essentiel :

Privilégier la simplicité. 

Le monde est suffisamment complexe pour prendre le risque d’imaginer des solutions qui le sont aussi.

Le choix de solutions digitales simples est crucial, il ne faut pas avoir à nous embêter avec la technique.

De plus les modalités de transfert de connaissance les plus simples à mettre en œuvre techniquement passent chez nous par de courtes vidéos (3 mn  maxi) d’expert d’alliance management sur le management et le change management.

Simplicité ne veut pas dire facilité, au contraire, l’exigence de préparation est plus forte qu’en présentiel. La  la granulométrie des apports est fine. L’exigence d’élagage est forte. La valeur ajoutée pour l’apprenant est le critère de discernement.

Privilégier le lien

L’animation des parcours d’apprentissage est un élément clé . Compte tenu de l’écran de l’écran, le premier de trois besoins fondamentaux de « l’ Elément Humain » mis en avant par William Sultz : Intégration-contrôle -ouverture, est  plus que jamais à prendre en compte. Nous, consultants-formateurs, devenons avant tout des animateurs-facilitateurs, des entraineurs de co-création.

Chacun des participants plus que co- acteur, il est coréalisateur de la formation. Via le social learning, il est stimulé par le formateur pour enrichir le collectif de ses lectures, visionnages, expériences individuelles.

 

Privilégier le jeu

Revenons aux basiques de la nature, les jeunes animaux apprennent par le jeu. Idem pour nous humains, (si nous arrivons à ne pas trop nous prendre au sérieux). Regroupement virtuels, défis, challenges truffent les parcours et répondent aux besoins de lien et de jeu des apprenants.

Lors de notre dernière action d’accompagnement du changement par une formation de l’encadrement ( (160 managers) d’une entreprise de services, avec un budget contraint, j’ai été émerveillée de l’enrichissement digital obtenu avec la formule suivante en 7 étapes  :

  1. Webinaire introductif
  2. Evaluation amont par un 360° sur mesure+ profil personnalité en ligne
  3. En fonction du besoin de formation individuelle mise en avant par l’évaluation de départ, mise à dispo des apprenants d’une banque de mini apports théoriques (enchainement 15 20 MN de vidéo d’ expert formation en management de 2 à 3 mn )
  4. Présentiel demi-journées de training sur mini cas ” maison” et choix final d’un objectif de progrès à mettre en œuvre sur le terrain
  5. Période de 3 mois de mise en œuvre des acquis, soutenue par du social learning et stimulé par envoi régulier de vidéos clés de rappels des principaux outils managériaux
  6. Webinaire de retour d’expérience et célébration des réussites des changements terrain opérés.
  7. Evaluation finale en ligne pour attestation des acquis

Le digital learning est-il  un bon moyen pour démarrer la transformation numérique des entreprises, à commencer par le management ? 

Point de transformation durablement réussie , sans engagement !

L’engagement des salariés se mesure à l’aune de deux questions clés :

  1. A quoi ça sert ?
  2. A quoi je sers ?

Aujourd’hui nous pouvons nous demander si le digital learning , comme la transformation digitale, sont des réponses ou bien rajoutent -t-ils des questions en entreprise?

La mise en mouvement de toute transformation nécessite de dépasser les peurs qui lui sont associées.

Ce qui nous libère de la peur : le passage à l’action. Autrement nous nous épuisons dans la rumination des éventuels hypothétiques dangers…

Aussi le digital learning est doublement opérant pour réussir la transformation numérique de l’entreprise :

  1. Il permet de faciliter pour chacun l’acquisition de savoir-faire qui permettent de se sentir armé pour effectuer les changements et transformations.
  2. Il est, en tant que tel, concrètement, une mise en œuvre, une mise en mouvement, de la transformation digitale

Toutefois, le digital learning et le digital tout court ne répondent pas aux deux questions clés « à quoi ça sert ? », « à quoi je sers ? ».  L’engagement de la Direction pour clarifier  et partager le sens (direction, signification, sensation) de son Projet et de la place du Digital dans ce dernier, est un élément clé.

Au delà de la formation , en management,  le digital learning est un bon point d’entrée pour améliorer plus largement l’esprit de cocréation . 

En effet , le digital learning, comme le digital, est un facilitateur incroyable de cette évolution vers le « co ».

  • Les réunions à distance suite aux restrictions budgétaire ont ouvert la voie des webinaires
  • L’utilisation des réseaux sociaux a ouvert la voie du social learning
  • Comme Obélix, la nouvelle génération est tombée dans la potion magique quand elle était petite. Elle en a la force de cocréation sans plus avoir besoin de prendre de stimulations. Au contraire , elle s’agace devant le ” vieux croutons” .

Nous sommes dans l’ère du « co » du «  Et en même temps ….. »

Oui le digital learning version « courbe verte » facilite la cocréation et ouvre la voie de la transformation du management.

SIMPLICITE, LIEN ET JEU….VOILA NOS NOUVEAUX ENJEUX

Pensons Valeur Ajoutée, Talents partagés, Agilité des formules, Créativite des solutions et Simplicité. Encore pleins de beaux sujets pour ne pas nous ennuyer 🙂

 

Manager son manager-Astuce n° 6

Savoir s’ y prendre.

Notre manager ne réagit pas toujours rapidement ou utilement par rapport à nos sollicitations. La vidéo qui suit : Manager son manager, nous invite à un léger déplacement de nos comportements , avec plus de confort à la clé, dès que nous y serons arrivés.

Manager son manager

1mn40s de visionnage et peut être du soulagement à la clé. Essayez et dites nous ce que cette astuce vous aura rapporté. Vous pouvez également visionner sur notre blog leadership-et-conduite-du-changement.fr les autres astuces du Top 50 des astuces du responsable efficace et serein.Belle journée

Gérer la colère en 4 temps

Comment ne pas imploser ou exploser

Comment gérer la colère : Nous connaissons tous cette sensation désagréable où il semblerait que  nos tripes semblent secouées comme le tambour d’une machine à laver en mode essorage. Comment faire retomber cette pression, manifestée ou pas à ceux qui nous entourent dans cette occasion.

La méthode DESC est un excellent moyen pour y parvenir. Voici en 2 mn une video aide memo.

Si cette vidéo sur comment gérer la colère en quatre temps clés vous a aidé, si vous avez aimé, n’ hésitez pas à partager et laisser vos commentaires. A la semaine prochaine pour une nouvelle astuce du top 50 des astuces du responsable efficace et serein

Gerer la peur en 5 points-Astuce n°4

Gerer la peur.

Pour en finir avec la peur , voici une question simple et 5 points clés qui nous permettent d’avancer . Nous connaissons tous ces moments délicats où la peur s’empare de soi, où le ciel de nos échanges ou nos affaires se brouille. Alors pas de panique, vive la débrouille :  une grande respiration et 5 points clés pour se libérer.

2 mn de visionnage  et …si vous aimez la video : Gerer la peur en 5 points clés, n’ hésitez pas à la partager. Laissez vos commentaires . A la semaine prochaine pour une nouvelle astuce . Elle vient rejoindre le top 50 des astuces du responsable efficace et serein sur le blog Leadership et Conduite du Changement d’ Alliance Management.

Le message secret de nos emotions- Astuce n°3

Et voici l’astuce n°3 du Top 50  du responsable efficace et serein du blog ” Leadership et Conduite du changement” d’ Alliance Management.Sick smile Angry smile Crying face Open-mouthed smile : le message secret de nos emotions.

La semaine prochaine, après avoir dévoilé le message secret de nos emotions, nous verrons le cas particulier de LA PEUR Sick smile

La vidéo qui suit décode le message secret de nos emotions . Elle dévoile comment nous, êtres humains, nous fonctionnons. Elle nous permet de savoir où agir pour ne plus en subir les désagréments.

Nous avons tous expérimenté comment il peut être gênant d’être submergé par nos émotions. Comme il est agaçant de s’y prendre comme un pied en essayant de les gérer. Simplement par méconnaissance du message secret de nos emotions …

Aussi en seulement deux minutes et vingt deux secondes nous allons percer le message secret de nos émotions et nous  ouvrir la porte de meilleures relations.

Et, comme pour les autres astuces du top 50 des astuces du responsable efficace et serein, nous vous souhaitons un bon visionnage. Découvrez. Si vous appréciez n’hésitez pas  à  nous laisser vos commentaires. Partager vos expériences réussies. Vos “ like”, “j’aime” aussi …