Blockchain…plus qu’un changement : une révolution

Dans notre rubrique : 2030 , l’ Odyssée de l’Entreprise, abordons aujourd’hui la question de la Bockchain.

Une blockchain publique peut être assimilée à un grand livre comptable public, anonyme et infalsifiable.Imaginez « un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible.” C’est ainsi que le mathématicien Jean-Paul Delahaye nous image la blockchain.

Si nous en parlons dans cette rubrique , c’est que selon , nous . Il y a là une révolution potentielle de notre économie , de nos entreprises. Avec des champs d’exploitation sont immenses : banques, assurance, immobilier, santé, énergie, transports, vote en ligne… De façon générale, des blockchains pourraient remplacer la plupart des « tiers de confiance » centralisés (métiers de banques, notaires, cadastre,…) par des systèmes informatiques distribués.
En effet ses applications sont :

  • le transfert d’actifs (utilisation monétaire, mais pas uniquement : titres, votes, actions, obligations…),
  • la blockchain en tant que registre : elle assure ainsi une meilleure traçabilité des produits et des actifs,
  • les smart contracts : il s’agit de programmes autonomes qui exécutent automatiquement les conditions et termes d’un contrat, sans nécessiter d’intervention humaine une fois démarrés.

Nos organisations vont en être bouleversées et cela ne manquera pas d’impacter le leadership et la conduite du changement..évidemment.

Mais de quoi s’agit-il concrètement ?

La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle (définition de Blockchain France).
La première blockchain est apparue en 2008, au moment de la crise financière et du risque d’effondrement du système, avec la monnaie numérique bitcoin, développée par un inconnu se présentant sous le pseudonyme Satoshi Nakamoto. La Blockchain en est l’architecture sous-jacente.

Les transactions effectuées entre les utilisateurs du réseau sont regroupées par blocs. Chaque bloc est validé par les noeuds du réseau du net. Une fois le bloc validé, il est horodaté et ajouté à la chaîne de blocs, d’ où son nom. La transaction est alors visible pour le récepteur ainsi que l’ensemble du réseau.

Bien évidemment, tout n’est pas encore calé. En effet les promesses de la Blockchain doivent encore lever plusieurs défis et drepousser les  limites de systèmes conçus en dehors de son concept (économiques, juridiques, de gouvernance, écologiques…)

Aussi, cette révolution n’a pas encore touché nos organisations, mais peut être est il temps de s’y préparer.

A un prochain post de notre rubrique , 2030 l’ Odyssée de l’Entreprise.

En attendant , voici une vidéo explicative

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.